*Livraison offerte dès 35€ avec le code : SUPERPAPA !
Chargement en cours...

Quel plaisir de recevoir une bonne bouteille de vin en cadeau ou de faire une heureuse trouvaille chez son caviste favori, mais se pose alors l’éternelle question de la conservation du vin.

Si la cave à vin idéale existe bel et bien, enfouie sous terre, entre pierre et terre battue, avec une température et un taux d’humidité naturellement optimaux, il est malheureusement peu fréquent d’en avoir une à portée de main. Pour autant, nul besoin de se précipiter pour déguster vos nouvelles acquisitions vinicoles. Si vous souhaitez garder précieusement vos bouteilles de vin pour les ouvrir au moment opportun, voici 6 conseils pour bien conserver le vin, avec ou sans cave.

Quelle est la température idéale pour conserver le vin ?

La température est l’un des principaux critères à prendre en considération lorsqu’il s’agit de conservation du vin. Une température trop élevée ou sujette à de trop amples variations aurait un effet néfaste sur le vin. Dans une cave, la température reste modérée et quasi-constante au fil des saisons, mais ce n’est pas le cas de nos cuisines et salons.

Il est donc recommandé d’entreposer le vin dans un endroit ni trop chaud, ni trop froid, protégé des variations brutales de température, qui n’excède pas les 18°C. Les changements de température progressifs qui occurrent naturellement dans l’année ne représentent pas de menace particulière pour la conservation du vin, si celui-ci en est suffisamment abrité.

Quelle luminosité faut-il ?

Idéalement, pour se conserver le plus longtemps possible, le vin doit être complètement protégé de la lumière. Cette dernière est en effet redoutable pour la liqueur de Bacchus, en particulier pour les vins blancs, plus vulnérables à l’exposition lumineuse. Elle peut causer une altération des arômes du vin, communément désignée dans le jargon comme “goût de lumière”.

Une armoire à vin ou un placard éloigné de fortes sources de lumière seront les endroits à privilégier pour conserver le vin chez soi. Si vous n’avez pas cette possibilité, inspirez vous des producteurs qui enveloppent leurs bouteilles dans du papier de soie afin de les maintenir dans l’obscurité.

Quel taux d’humidité pour conserver le vin ?

La température et la luminosité ne sont pas les seuls facteurs qui influent sur l’évolution du vin. Parfois oubliée à tort dans la conservation du vin, l’humidité joue un rôle prépondérant dans son bon vieillissement. Dans un environnement trop sec, le vin tend à s’évaporer et à s’oxyder plus rapidement, d’autant plus lorsqu’à la sécheresse s’ajoute une température excessive.

Bonne nouvelle néanmoins, l’Homme a lui aussi besoin d’un environnement avec un taux d’humidité suffisant pour sa santé. Idéalement, nos maisons et appartements devraient afficher une hygrométrie située entre 45 et 60 %, tandis que le vin requiert un taux d’humidité compris entre 50 et 80 %. La conservation du vin chez soi n’a donc rien d’un casse-tête chinois.

Durée de conservation du vin

Jusqu’à quand peut-on conserver le vin ? Quel est le moment idéal pour déguster une bouteille ? Il n’existe pas de réponse figée à ces questions, mais on peut affirmer que la durée de conservation du vin varie en fonction de ses conditions de stockage.

Si vous avez la chance de conserver votre vin dans une cave réunissant les conditions idéales, le vin évoluera très lentement. Ce mode de conservation, idéal pour les grands collectionneurs, se prête toutefois moins aux plus impatients qui attendent de pied ferme l’âge d’or de leurs bouteilles pour en découvrir les secrets… Par ailleurs, certains grands vins peuvent rester inaltérés pendant des décennies, tandis que d’autres perdent de leur superbe au bout de quelques années seulement.

Il n’existe pas, en revanche, de “date limite” pour la consommation du vin. Il existe plutôt des vins qui s'embellissent avec l’âge et d’autres qui culminent dans leur jeunesse ; des oenophiles férus d’arômes profonds développés dans le temps et d’autres qui leur préfèrent le fruité candide des bouteilles nouvelles.

Dans quelle position conserver les bouteilles de vin ?

Il est essentiel de conserver le vin en position couchée, c’est d’ailleurs pourquoi les armoires à vin sont équipées de clayettes prévues à cet effet. A l’origine de cette exigence de conservation, le nemesis du vin : l’oxydation tant redoutée. Lorsque la bouteille est entreposée en position verticale, le vin n’est pas en contact avec le bouchon. Avec le temps, celui-ci s’assèche, se rétracte, s’effrite et laisse entrer l’air dans la bouteille, ce qui entraînera un vieillissement prématuré du vin. Maintenir les bouteilles à l’horizontale permet d’éviter ce phénomène, car le vin est en contact permanent avec le bouchon et lui permet de maintenir son humidité.

 

Que vous soyez amateur de vin invétéré ou oenophile à vos heures perdues, que vous possédiez une cave ou un simple placard, ne vous privez pas de belles acquisitions : vous avez désormais toutes les informations nécessaires pour les choyer depuis chez vous. Entrez dès maintenant dans la prestigieuse cave de la maison Fauchon et découvrez notre sélection de vins haut-de-gamme, des grands crus à déguster sans attendre ou à préserver jalousement.

← Nos conseils pour bien choisir son huile d’olive Quelle est l'origine de la fête des mères ? →