*Livraison offerte dès 100€ d'achat !
OH OH OH, le calendrier de l'avent est arrivé !

Nos conseils pour bien choisir son miel

De son origine à ses vertus médicinales, découvrez les critères à prendre en compte pour bien choisir son miel.

Véritable joyau de la nature, le miel brille autant par sa robe dorée que par son goût et ses nombreuses vertus pour la santé. Issu du butinage du nectar de fleurs dites mellifères par les abeilles et du long et rigoureux travail qui s’ensuit au cœur des ruches, le miel est un produit noble qui s’est fait une place de choix dans nos cuisines et sur nos tables. Mais pour tirer tous les bénéfices gustatifs et thérapeutiques du nectar des Dieux, encore faut-il savoir ce qui fait un miel de qualité. Voici donc 5 conseils pour bien choisir son miel.

1. La provenance du miel

Beaucoup de miels issus de la grande distribution ont subi des modifications visant à maximiser leur rendement, au détriment du goût et de la qualité globale du produit : ajout de sirops, d’eau ou d’additifs, mélange de miels de plusieurs variétés de fleurs issues de différents pays de l’Union Européenne ou d’Asie, etc. Or, le miel se suffit à lui-même et ne doit avoir subi aucune transformation entre sa production par les abeilles et sa dégustation. Soyez donc à l'affût des étiquettes qui mentionnent clairement l’origine du miel (France, Provence, Occitanie, Corse…) et qui revêtent un label (AOC, AOP, IGP, bio) ou la mention “Récolté et mis en pot par l’apiculteur”.

Miel d'Acacia de France
Miel d'Acacia de France
10,60 €
Mini miel sapin
Mini miel sapin
2,30 €
Miel de Fleurs de France
Miel de Fleurs de France
10,60 €

2. Les miels monofloraux

Le miel possède un avantage majeur, celui d’offrir les vertus de la variété de fleur à partir de laquelle il a été fabriqué. Toutefois, lorsqu’un pot de miel contient de multiples variétés de fleurs, aucune d’entre elles ne peut réellement révéler tous ses bienfaits. De plus, selon son origine florale, chaque miel offre une texture, une couleur et un goût uniques qui méritent d’être dégustés tels quels sans être dilués dans des dizaines d’autres miels.

Quitte à goûter plusieurs miels, il est donc conseillé d’opter pour des miels dits monofloraux, soit des miels issus à au moins 80% d’une seule et même variété de fleur. Si certaines plantes permettent de produire facilement du miel monofloral en grande quantité, d’autres miels issus de plantes rares nécessitent des milliers de voyages et des milliers d’heures de travail de la part des abeilles pour produire l’équivalent d’un pot.


3. La cristallisation du miel

La cristallisation du miel est un phénomène naturel qui se produit plus ou moins tard selon le ratio entre deux sucres présents dans le produit : le glucose et le fructose. Plus il est riche en glucose, plus il cristallise rapidement, c’est notamment le cas du miel de colza, et inversement s’il contient majoritairement du fructose, comme le miel d’acacia. Lorsque ce phénomène se produit, il suffit de baigner le miel quelques minutes au bain marie en remuant continuellement pour qu’il retrouve sa texture liquide d’origine sans perdre aucune de ses vertus.

Vous l’aurez compris, tôt ou tard, le miel finit par cristalliser - du moins s’il est pur ! En effet, un miel qui ne durcit jamais a probablement subi un ajout d’additifs avant d’être commercialisé.

4. La couleur du miel

A chaque nectar sa teinte dorée unique. Certains ont une teinte blonde comme les blés, tels que le miel d’acacia, le miel de tilleul ou le miel de citronnier, d’autres arborent une profonde robe ambrée, comme le miel de framboisier, de sapin ou de bruyère, tandis que les miels de buplèvre, de forêt ou de châtaignier sont d’un brun foncé sans équivoque.

Si chaque miel, à l’image d’un vin, possède sa propre palette gustative, nul besoin d’être expert en la matière pour trouver le miel qui siéra vos papilles. Gardez en tête que plus un miel est foncé, plus son goût sera prononcé. Un miel de couleur claire aura probablement des arômes subtils et fruités tandis qu’un miel très brun révélera des notes boisées et légèrement amères.

5. Choisir le miel selon ses vertus

Comme expliqué plus haut dans cet article, le miel est un véritable concentré de bienfaits médicinaux. Selon les plantes qui entrent dans sa composition, chaque miel renferme différents pouvoirs thérapeutiques. Parmi les nombreux types de miel existants :

  • Le miel de châtaignier est préconisé en prévention des maladies cardiovasculaires
  • Le miel de lavande est connu pour son action antiseptique et cicatrisante
  • Le miel de thym est idéal pour soulager les états grippaux, la toux, l’asthme…
  • Le miel de sapin aide à lutter contre les infections respiratoires et les problèmes de reins
  • et plus encore.

Les vertus du miel peuvent donc entrer en considération lors du choix de celui-ci. Renseignez-vous sur les plantes indiquées dans le soulagement des symptômes dont vous souffrez (digestion, sommeil, circulation sanguine, maux de tête…) et optez pour un miel tiré de cette plante, si celle-ci est mellifère !

← Ouverture boutique Fauchon Mexique Qu'est ce qu'un vin de garde ? →