Livraison Chronopost offerte* dès 100€ d'achat
Tote Bag offert dès 120€ d'achat avec le code : TONIC
Tout savoir sur la différence entre la terrine et le pâté

Tout savoir sur la différence entre la terrine et le pâté

Découvrez tous nos produits d'épicerie fine

PÂTÉ ET TERRINE : CONNAISSEZ-VOUS LA DIFFÉRENCE ENTRE CES DEUX GRANDS PRODUITS ?

Le pâté et la terrine font indéniablement partie des grands classiques de la gastronomie française, ces derniers étant des spécialités culinaires s’inscrivant dans notre culture. Il s’agit de mets que l’on a l’habitude de retrouver lors d’un apéro dinatoire. Souvent connus pour leurs préparations à base de porc, leur diversité s’étend bien au-delà de cet ingrédient et peut en réalité satisfaire tous les goûts : à base de viande, de poisson ou de légumes, les pâtés et terrines séduisent tous les palais. Seulement, encore aujourd’hui, il est compliqué de faire la différence entre pâté et terrine. Qu’est-ce qui différencie vraiment ces deux mets délicieux ? Dans cet article, nous vous expliquons tout sur la différence entre le pâté et la terrine.

La terrine, unique par sa cuisson dans un récipient de terre cuite

La terrine tient son nom du récipient dans lequel elle a été préparée et cuisinée : c’est depuis le Moyen-Âge qu’elle est différenciée de la sorte. En effet, cette dernière est cuite dans un récipient de terre, et elle était déjà très appréciée par les romains à l’époque. Ainsi, la condition sine qua non pour qu’une terrine soit considérée comme telle est qu’elle soit préparée dans des modalités bien particulières, c'est-à-dire dans cet ustensile en terre cuite appelé également terrine. Sa cuisson doit, par la suite, être effectuée lentement au four.

Au niveau de ses ingrédients, la terrine peut très bien être composée de viande (volaille, gibier…) tout comme d’autres aliments tels que du poisson, des fruits et des légumes. Ainsi, la créativité est au rendez-vous quand il s’agit de faire des terrines : chez Fauchon, nous vous proposons une gamme de terrines variées : vous pourrez ainsi opter pour une terrine au vin rouge comme une au piment d’Espelette.

Après cuisson, la terrine doit refroidir au moins 24 heures et est en général consommée froide.

Le pâté, unique par sa cuisson en croûte

Le tout premier pâté aurait été élaboré à la fin du XIVe siècle par Mr Gace de La Bigne, poète normand. Cette recette a fait l’unicité du pâté, ce qui le rend différent de la terrine sur plusieurs points. Premièrement, celui-ci se distingue concernant son processus de cuisson. A la base, le pâté était une farce (à base de viande, poisson, légumes…). Sa cuisine liait différents morceaux grâce à un œuf. La farce était cuite dans une pâte, pas toujours comestible. Cette dernière, généralement composée d’un mélange de farine de blé et de châtaigne, entourait la farce et la protégeait au Moyen-Âge, lorsqu’il fallait transporter le pâté et l’offrir à quelqu’un. Avec le temps, la croûte du pâté a fini par être préparée de façon à être comestible et savoureuse, en apportant parfois une note sucrée à la dégustation. Ainsi, aujourd’hui le pâté en croûte est monnaie courante, qu’il s’agisse de pâte feuilletée ou brisée. Cependant, on retrouve aussi énormément de pâtés sans croûte délicieux.

Le pâté peut être dégusté froid, tiède ou chaud, contrairement à la terrine qui se déguste froide.

Pâté et terrine : deux mets qui feront les plus heureux lors de vos moments partagés entre proches

Si le pâté et la terrine diffèrent dans leurs processus de cuisson, ces derniers se rejoignent sur un point fondamental : ils seront les meilleurs amis de vos entrées ou apéritifs entre amis. Qu’ils soient accompagnés d’une baguette de pain bien fraîche, de biscottes, de charcuterie, de rillettes ou de cornichons, ces mets sauront vous satisfaire. De plus, leurs recettes variées pourront satisfaire tous les goûts, que vous soyez amateurs de viande, de légumes ou de fruits. De nombreux mariages culinaires peuvent se faire dans les préparations de pâtés et de terrines, ce qui en font des spécialités gourmandes incontournables, peu importe la saison. De plus, chaque région a son savoir-faire bien gardé, ce qui crée une diversité étonnante entre tous les choix de terrine et de pâté possibles. Parmi les variétés de pâté et de terrine les plus connues, on retrouve :

  • La terrine au foie gras de canard, disponible également sur Fauchon et élaborée par nos artisans professionnels dans le domaine ;
  • La terrine de cerf ;
  • La terrine de campagne, souvent composée de plusieurs viandes ;
  • Les pâtés en croûte de sanglier, de lapin ou de chevreuil.

Et pour varier encore plus les plaisirs, vous pouvez également vous diriger vers des recettes plus modernes telles que du pâté de châtaignes ou encore une terrine d’aubergines provençale.

← Culture du cacao : d’où vient le chocolat ? Les thés glacés →