*Tote Bag offert dès 85€ avec le code LAPLAGE !
*Offre exclusive 2 = 3 avec le code SUMMER21 !
Chargement en cours...
Vos chocolats de Pâques

Pourquoi mange-t-on du chocolat à Pâques ?

Découvrir les chocolats de pâques

Pourquoi mange-t-on du chocolat à Pâques ? Les origines de la tradition

Si Pâques revêt une importance capitale dans le christianisme puisqu’elle célèbre la résurrection du Christ, la fête occupe aussi une place particulière dans le cœur des gourmands. Chaque année, les chocolats de Pâques viennent ponctuer le début du printemps pour le plus grand bonheur des petits et des grands.

A première vue, difficile de faire le lien entre le retour à la vie du Christ et la chasse aux œufs. Pourtant, les deux sont bien liés ! Entre symbolique païenne, tradition chrétienne et histoires pour enfants, voici l’origine des chocolats de Pâques.

L’œuf de Pâques et ses racines dans l’Antiquité

Un vent arty souffle sur le traditionnel oeuf de Pâques. À l'intérieur de

L’origine des œufs de Pâques prend racine bien avant que la religion chrétienne n’entre dans l’Histoire. C’est un symbole ancré dans les cultures depuis la nuit des temps, qui faisait l’objet de nombreux rites et traditions païennes à travers le monde.

Des œufs d’autruche décorés vieux de 60 000 ans ont même été découverts en Afrique australe !

Dans l’Antiquité, et notamment en Perse et en Egypte, il était coutume de s’offrir des œufs décorés ou teints en rouge à la venue du printemps, saison de la vie retrouvée. A cette époque lointaine déjà, l'œuf symbolisait la renaissance, le renouveau.

Les origines de l’œuf de Pâques dans la religion chrétienne

Avant d’être une gourmandise en chocolat, l'œuf est l’emblème de la vie, notamment dans la religion chrétienne. Naturellement, cette signification coïncide avec la résurrection du Christ que l’on célèbre à Pâques. L'œuf de Pâques en chocolat serait alors le descendant d’une coutume empreinte d’une forte symbolique spirituelle. Si cette explication est juste jusqu’à preuve du contraire, elle n’est pas la seule responsable de la célèbre tradition pascale.

En effet, il semblerait que la période de jeûne du Carême ait joué un rôle dans le développement de cette coutume. Pendant les 40 jours du Carême, et ce jusqu’au XVII° siècle, les chrétiens n’avaient pas le droit de consommer d'œufs. Mais les poules, elles, ne cessaient pas d’en pondre pour autant !

Par conséquent, à la fin du Carême, alors que le jeûne est rompu, les familles avaient des dizaines d'œufs sur les bras. Survient alors l’idée, pour ne pas les gâcher, de les décorer et de les offrir en cadeaux lors du dimanche de Pâques.

C’est dans le cadre de cette tradition que Nicolas II, empereur de Russie, offrit à sa famille des œufs de Fabergé faits d’or et ornés de pierres précieuses, célèbres chefs-d'œuvre joailliers spécialement confectionnés pour la famille impériale.

 

Les chocolats de Pâques

Pendant plusieurs siècles, les œufs de Pâques étaient de simples œufs de poules cuits, ornés de dessins ou colorés. Ce n’est qu’à partir du XVIIIe siècle que l’idée de remplir ces œufs de chocolat liquide commence à prendre de l’ampleur, au gré de l’évolution des techniques de manipulation du chocolat.

C’est l’apparition des moules qui donne naissance aux œufs en chocolat que l’on déguste aujourd’hui. Ceux-ci permettant de donner au chocolat la forme que l’on souhaitait, ils suscitent l’engouement des confiseurs qui s’empressèrent de faire de cette gourmandise un incontournable de la fête de Pâques.

Dans l’effervescence de cette innovation, la poule en chocolat rejoint sa progéniture sur les tables pascales. Au fil des années, les chocolatiers se sont affranchis des règles établies pour décliner le chocolat de Pâques sous toutes ses formes : animaux de la basse-cour, poissons et autres sculptures à savourer, pour le plus grand plaisir des gourmands.

 

Les cloches et la chasse aux chocolats de Pâques

Peut-on parler de Pâques sans parler de l’emblématique chasse aux œufs qui l’accompagne ? Les origines de la chasse aux œufs de Pâques se trouvent dans une petite histoire, communément racontée aux enfants lors des derniers jours du Carême. Chez les catholiques, les cloches des églises sont muettes pendant trois jours, du Jeudi Saint jusqu’à la veille de Pâques, pour commémorer la mort du Christ.

Pour expliquer ce silence, à une époque où la vie des villages était rythmée par le son des cloches, on expliquait aux enfants que ces dernières s’en étaient allées à Rome pour être bénies par le Pape, puis qu’elles reviendraient semer dans les jardins les œufs récoltés sur leur chemin.

Le matin qui suit la nuit de leur retour, le jour de Pâques, les enfants accourent dans leurs jardins à la recherche des œufs en chocolat laissés par les cloches. Dans certaines régions, comme l’Alsace ou la Suisse, la légende raconte que c’est un lapin ou un lièvre qui vient distribuer les chocolats de Pâques.

 

Aujourd’hui, les chocolats de Pâques sont avant tout l’emblème d’une journée festive et conviviale, pour laquelle les maîtres chocolatiers dévoilent d’irrésistibles créations et durant laquelle la gourmandise est une vertu !

← 5 idées cadeaux de dernière minute pour la fête des mères Les différents types de thés et infusions →